Soins aux personnes âgées

Soins aux personnes âgées

Conseils d’hygiène bucco-dentaire

  • Brossage de deux minutes deux fois par jour en utilisant un dentifrice fluoré.
  • Entretien soigneux de la prothèse s’il y en a.
  • Recours au fil dentaire ou à la brossette inter-dentaire le soir.
  • Bains de bouche en complément.
  • Chewing-gum sans sucre après une prise d’aliment.
  • Alimentation équilibrée (attention aux sucres cachés et au grignotage!).
  • Boire souvent en petite quantité (voire utiliser de l’eau en spray et des gels humectants) pour combattre la sécheresse buccale. 
Visite régulière, au moins une fois par an, chez le dentiste.
  • Détartrages réguliers chez l’hygiéniste dentaire.

La santé bucco-dentaire n’est pas qu’une question esthétique, elle a de larges répercussions sur la santé en général. Il s’agit d’un élément clé du bon vieillissement.

La conséquence principale d’une mauvaise santé buccale chez la personne âgée est la malnutrition. L’inconfort ou la douleur provoqués par un appareil mal adapté, des maux de dents ou une infection buccale empêchent en effet une bonne mastication. La personne sollicite alors moins les muscles de sa mâchoire qui s’atrophient, tandis que la mastication devient encore plus difficile. Au plan général, l’assimilation des aliments se faisant mal, la masse musculaire corporelle fond, ce qui accroît le risque de chute et fragilise les os. La malnutrition de la personne âgée a aussi pour conséquence une baisse de son immunité, alors même qu’elle se trouve déjà dans une situation fragile à cet égard.

La santé dentaire des aînés peut aussi être mise en péril par une diminution du flux salivaire. Celle-ci résulte généralement d’une atrophie des glandes salivaires liée à l’âge, mais peut aussi être liée à la prise de certains médicaments. Or la salive joue un rôle très important dans la prévention des caries car elle permet un nettoyage naturel des dents, en tout cas partiel. Elle possède en plus un rôle antibactérien, participe à la digestion et reminéralise l’émail. Tout cela fait qu’une diminution de la salive favorise l’apparition de la plaque bactérienne et l’inflammation des gencives. En résultent fréquemment des caries, mais les lésions peuvent aller jusqu’à la destruction de l’os de la mâchoire.

Il ne faut pas négliger le lien existant entre une mauvaise santé bucco-dentaire et des pathologies non buccales, en particulier certaines infections, mais aussi des problèmes rhumatismaux et cardiovasculaires. Les vaisseaux des dents sont reliés à l’organisme par des vaisseaux sanguins. Par conséquent, leurs microbes peuvent toucher l’ensemble du corps. Une bactérie d’origine dentaire peut ainsi infecter le cœur, les poumons, les articulations, les yeux ou encore le nez avec à la clé des maladies graves, en particulier chez une personne âgée déjà vulnérable. Les problèmes infectieux sont encore accentués chez les patients qui ont des problèmes de déglutition liés à une maladie (Alzheimer, par exemple). Ces personnes avalent une salive chargée en bactéries, ce qui augmente le risque de faire une infection des voies respiratoires.

Une mauvaise santé dentaire représente enfin un facteur d’isolement social. On peut être empêcher de sourire ou prendre part à une conversation à cause de dents délabrées ou manquantes.