Traitements de racines

Traitements de racines

La branche de la médecine dentaire qui concerne les traitements de racines est l’endodontie. Un traitement de racine est nécessaire lorsque le nerf de la dent est lésé par exemple à cause d’une carie profonde, d’une fracture majeure ou d’une fissure. Il arrive aussi que des impératifs symptomatologiques obligent à dévitaliser une dent.

Le traitement endodontique consiste à :
  • Éliminer ce qui reste de tissus vivants infectés ou potentiellement infectés à l'intérieur de la dent (pulpe dentaire) puis poser un champ opératoire appelé digue. Cela permet de travailler à l’abri de la salive et éviter le risque d’ingestion ou d’inhalation d’un petit instrument. Il arrive que l’on doive reconstituer préalablement la dent pour pouvoir poser cette digue.
  • Bien nettoyer l'intérieur de cette dent par une action mécanique et chimique. Soit élargissement de la surface intérieure des canaux pulpaires (à l'aide de limes endodontiques manuelles ou mécaniques), associé à une irrigation avec de l'hypochlorite de sodium (eau de javel diluée à 3% appelé dakin) qui est le désinfectant le plus efficace.
  • Mettre en forme la lumière canalaire jusqu'au foramen apical, à l'aide de limes manuelles ou mécanisées (systèmes nickel-titane) afin que la solution d'irrigation pénètre partout. En effet c'est cette désinfection qui « soigne » la dent.
  • Sécher le système canalaire.
  • Réaliser l'obturation canalaire, le plus souvent à l'aide de gutta-percha (matériau naturel) chauffée ou froide, liée aux parois canalaires au moyen d'un ciment canalaire.

Pour cela le dentiste réalise généralement une anesthésie locale, pour que le traitement soit absolument sans douleur. Une ouverture adéquate est réalisée au niveau de la face occlusale de la dent, pour accéder aux canaux. Il nettoie bien les canaux de la dent jusqu'à l'apex. En fonction de divers critères, soit il applique un désinfectant et obture les canaux lors d’une séance ultérieure, soit il obture les canaux à la même séance.

Ensuite il faudra reconstituer la dent, soit avec une obturation directe ou indirecte si cette dent n'est pas trop délabrée, soit avec une reconstitution prothétique (onlay ou couronne) si elle est trop délabrée.